Zombie
Vulgarisation scientifique et youtube
le 05/08/2021 12:58
Comme je sais que plusieurs ici aiment la vulgarisation scientifique, je me suis dis que ceci allait peut-être vous intéresser.

https://www.cairn.info/revue-zilsel-2020-2-page-15.htm

C'est en faisant des recherches après avoir lu cet article (il est gratuit) :

https://www.arretsurimages.net/articles/linformation-scientifique-une-...

Du coup je me suis commandé ça :

https://www.placedeslibraires.fr/livre/9782348046155-les-gardiens-de-l..., mais je ne l'ai pas encore lu.

J'ai vu les réponses de certains youtubeurs (tronche en biais, notamment) face aux reproches qui leur sont fait et je dois avouer que je suis assez déçu.

La vulgarisation scientifique, c'est bien, mais je crains qu'elle se fasse parfois (et sans doute de bonne foi) attraper par des lobbys qui leur refourguent des tonnes d'études qui mettent tout "en doute", comme ça se faisait à l'époque des industriels du tabac ou du climato-scepticisme.

Des avis ?
haut de page - Les forums de MV >> Général >> Discussion : page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14

Zombie
le 05/08/2021 21:27
Citation :
Ça pue l'ulcère du mec quand même


On est d'accord que de tenter de psychologiser les autres ne sert à rien.

Bisous...
tatanka
Apôtre de la justice

Minotaure
le 05/08/2021 21:39
C'est la chaine ScienceEtonnante que je préfère, et de loin.

https://www.youtube.com/watch?v=hB1kmGzpIrw

C'est ce genre d'expérience qui force l'humilité, le réalisme ou le principe de localité ne détermine pas tout.

Zombie
le 05/08/2021 21:43
Citation :
il aurait très bien pu dire qu'ils avaient tort sans les traiter de malhonnêtes.


Note que je suis toujours prêt à écouter une contre argumentation sourcée.

Mais jusqu'ici :

Citation :
Bref, c'est le dernier bonhomme que je lirais pour m'informer sur la science.

Citation :
la science, c'est quand même plus vaste qu'un conflit entre des journalistes qui font campagne pour Eric Piolle
]
Citation :
Ça pue l'ulcère du mec quand même, il aurait très bien pu dire qu'ils avaient tort sans les traiter de malhonnêtes.


J'ai envie de dire que tu ne fais pas mieux que ce que tu critiques. Tu restes dans l'opinion.
tatanka
Apôtre de la justice

Minotaure
le 05/08/2021 22:07
Tiens une réponse d'un vulgarisateur sur l'impact de la vulgarisation ainsi qu'une réponse du gars de ScienceEtonnante:

https://www.youtube.com/watch?v=I4f_65scR44

Citation :
Je suis sûr que l'effet existe avec nos vidéos, et qu'il y a des jeunes lycéens qui s'imaginent qu'ils ont tout compris à la relativité ou la mécanique quantique parce qu'ils ont regardé 2 fois 20 min de vidéo sur le sujet.

Mais comme souligné par certains, ni toi ni moi (ni les autres vulgarisatrices et vulgarisateurs que l’on apprécie) n’ont une ambition « éducative ». On est là pour apporter un peu de culture, un peu de plaisir, donner envie d’en savoir plus et pourquoi pas créer quelques vocations.

Évidement sur des sujets plus politiques il est clair que l’effet d’augmentation de la confiance existe, mais je me dis que n’importe quel article journalistique va agir pareil. Quand on voit que 99% de la population va naturellement lire les articles de presse qui vont dans son sens, alors dans la même veine on serait tentés de conclure que le journalisme est néfaste ?

Un truc qui personnellement m’a beaucoup aidé à être plus humble vis-à-vis de mes croyances et mes connaissances, c’est la thèse. C’est un truc que je raconte souvent d’ailleurs : au cours de ma thèse, j’ai réalisé qu’il fallait que je revoie beaucoup à la hausse ma définition du verbe « comprendre ». Je me suis rendu compte que « Comprendre » avec un grand « C » était un truc bien plus profond et exigeant que ce que j’appelais « comprendre » avant.


Augmentation de l'effet de confiance, désastreux pour les connaissances erronées.
Marseille, Grèce

Légende
le 05/08/2021 22:56
L'anecdote de sa thèse, ça me fait penser au "The Best Way To Learn Is To Teach" de Feynman. À titre perso, j'ai vraiment compris quelques trucs en électricité au moment où j'ai du l'enseigner. Et le pire, c'est que j'étais même pas un cancre avant, j'utilisais les formules adéquates dans les questions posées et j'obtenais les bons résultats sans rien piter de ce qui se passait vraiment dans les fils où les condensateurs.

Citation :
J'ai envie de dire que tu ne fais pas mieux que ce que tu critiques. Tu restes dans l'opinion.

C'est assez juste, une opinion que j'ai construite en lisant des trucs de Foucart sur les OGM, le glyphosate, le nucléaire et le bio, et en lisant des trucs d'autres gens qui disaient le contraire. Et pour être tout à fait honnête, j'ai changé d'avis sur tous ces sujets. Est-ce que j'ai gardé tous les liens sur l'affaire des pisseurs, sur le riz doré ou sur l'absence de bénéfice du bio sur la santé ? Non. Tout au plus, je peux conseiller de lire Tristan Kamin sur le nucléaire parce que j'ai lu un truc de lui cet aprèm.
Mais c'est pas un peu qu'on fait tous, se faire une opinion d'après les informations auxquelles on a eu accès ?

Zombie
le 05/08/2021 23:22
Citation :
C'est assez juste, une opinion que j'ai construite en lisant des trucs de Foucart sur les OGM, le glyphosate, le nucléaire et le bio, et en lisant des trucs d'autres gens qui disaient le contraire.


Cool mi aussi j'ai lu des trucs dans les deux sens, mais j'en arrive pas aux mêmes conclusions.

Citation :
Mais c'est pas un peu qu'on fait tous, se faire une opinion d'après les informations auxquelles on a eu accès ?


On est d'accord. Foucard, c'est pas l'incarnation de la vérité, je te conseille tout de même son livre sur les néonicotinoïdes et autres pesticides. Je te suggère aussi de t'interroger sur la raison qui a fait que le différents gouvernements ont interdits ces néonicotinoïdes. Sans doute sur la base d'un consensus scientifique ?
Je te rappelle qu'ils ont été ré autorisés à titre ponctuel, pas parce ça ne craint rien, mais uniquement pour aider une filière en difficulté.

Les OGM, que je te l'ai déjà dis, c'est pas le problème de la santé, c'est celui de choix politiques : breveter le vivant, choisir une agriculture intensive, etc... C'est plus un problème de volonté politique face à des industriels comme Bayer, qui s'accrochent, malgré toute la merde qui leur tombe dessus, à ce seul argument du : "vous pouvez en manger sans danger".

pour le bio, perso j'essaie surtout d'acheter aux producteurs locaux des trucs de saisons. Les bioocop, y'a plein de défauts (dont le financement Steiner), mais c'est pas pire que d'aller à la grande surface. Le bio Espagnol (par exemple) je sais que c'est la meme merde industrielle cultivée hors saison sous serres. L'érosion des sols toussa toussa, je suis au courant.

Pour moi, le seul remède que je vois, c'est une volonté politique de redonner envie aux gens de travailler dans des champs (parce que si t'attends que toi ou moi allions de nous même devenir paysan, bah ça n'arriverra juste jamais). Avec la technologie actuelle et une incitation financière ou autre, ça me parait jouable, et puis ça permettrais de repeupler mieux le territoiere.

Après, m^me si je pense qu'il gagnera la primaire, je ne compte pas sur un mec comme Piolle pour faire ça. A Grenoble, à part repousser les voitures en périphérie pour se faire une jolie vitrine, apparemment, c'est bof bof.

Je ne te parles même pas de Jadot et de sa croissance verte...

Le Nucléaire. C'est survendu. On en aura besoin pour faire une transition, faut surtout pas mettre ça au placard (meme si notre savoir faire, quand tu vois Flamandville, en a pris un sacré coup). mais ça ne parait pas etre une solution miracle, genre "y'a ka blinder de nuke". Essayer de faire un bouquet énergétique et surtout réduire notre consommation, je ne vois pas d'autre isuue.

Zombie
le 05/08/2021 23:24
Marseille, Grèce

Légende
le 05/08/2021 23:30
Bon faudra que je relise Foucart alors, parce que je suis d'accord avec à peu près tout ce que tu as écrit, et pour moi c'est pas du tout ce qu'il dit.
Mais j'irai toujours pas bosser dans un champ. Par contre je pisse sous la douche, ça compense ?

Zombie
le 05/08/2021 23:38
Citation :
Mais j'irai toujours pas bosser dans un champ


J'ai pas une volonté folle de quitter mon smic pour encore moins non plus, et puis j'ai pas la main verte.

J'essaie en ce moment de voir pour un habitat partagé avec des gens qui seront motivé à m'apprendre les bases du jardinage (et puis pour ma chiarde, qu'elle mette un peu les mains dans la terre), tant qu'avec ma femme on peut continuer à gagner notre vie en travaillant sans se ruiner en essence pour y aller...
Tsan
Lille, le monde
le 06/08/2021 5:11
C'est assez étrange de proposer un poste sur la vulgarisation scientifique en commençant par un lien vers une publication qui ne traite pas de la vulgarisation scientifique mais qui semble plutôt vouloir flinguer du zététiciens et de préférence en s'en prenant aux personnes.

Je trouve aussi bizarre de reprocher à la vulgarisation d'être vulgarisante dans son approche notamment en enrobant l'ensemble de divertissement et de fun : je dirai bien que les neurosciences montre une facilité dans les apprentissages quand on traite ceux-ci de façon ludique et fun. Non la vulgarisation ça devrait être chiant, long et réservé à "l'élite" ?
Je rappelle que la plupart des chercheurs sont avant tout des chercheurs et n'ont pas forcément la compétence et l'appétence pour vulgariser.
Quant à dénoncer des loosers de la Science qui se tournent vers la vulgarisation faute de mieux ou d'un réel talent ... pour ensuite proposer du Foucart : là aussi il fallait oser, si ces loosers de la Science avec leur dîplome scientifique en poche ne peuvent pas faire de vulgarisation au motif de leurs incompétences, que dire d'un journaliste qui n'a pas de diplôme en Science ?
Quand en plus la ligne de défense de Foucart est que personne ne le contredit donc il a raison alors qu'il refuse les contradicteurs sur les plateaux (Voir : arrêt sur image) et qu'il supprime les commentaires / ban les détracteurs sur ces profils et qu'il sort des bouquins à charge en se basant sur le lobbing de ses potes de greenpace au motif que les productions scientifiques c'est pas bien parce que financé par les méchants industriels (et je ne caricature pas, c'est ça le pire) ... personnellement je trouve l'exercice limite, fumeux et hypocrite.

Enfin pour les zététiciens, je ne comprends pas, n'importe qui peut se déclarer zététicien, il n'y a pas de diplôme national : au mieux peut-on trouver un module à Nice dans des cursus universitaires. Le mouvement est donc un groupe disparate, hétérogène, non construit reposant sur ... rien si ce n'est des personnes, certes passionnées, ayant lu des auteurs différents qui ont une approche différent du sujet. Pourquoi s'étonner dans ces conditions qu'on y trouve le pire comme le meilleur ? Pourquoi être surpris de l'incompétence de certains ?

Personnellement, et je me recentre sur le post initial, à défaut d'une approche zététicienne, je préfère une approche épistémique : commencer par cerner le domaine de compétence des Sciences, identifier les méthodes permettant de produire des connaissances et enfin s'en tenir à ces connaissances. Soit pour valider / invalider ce qui appartient au domaine des Sciences soit accepter que le reste n'est pas connaissances mais opinion, avis ou croyance.
Là où la zététique s'engagne en dehors des domaines de la compétence des Sciences, l'épistémie délimite bien ces domaines et y reste.


Sinon pour les chaines de vulgarisations, en commençant par les conférences de plusieurs heures, parce qu'il parait que c'est ça la "vraie" vulga :
Collège de France : https://www.college-de-france.fr/site/savoirs/index.htm, le top reste la conférence de cloture de Armand De Riqclès sur les méthodes d'enseignements de la théorie de l'évolution à mes yeux.
Espace des Sciences : https://www.youtube.com/channel/UClDk0iyj99stPxD9NQUaVSQ on évitera quand même la conférence de Trinh Xuan Thuan, celle sur le Blob est monumentale (une scientifique qui adore vulgariser).

Pour le reste, les chaines youtube de vulgarisateurs ont du toutes être évoquées, dans le lot je ferais un petit taqué à DirtyBiology qui n'est pas toujours prompt à se corriger quand on lui indique ses erreurs. Je vous laisse trouver la mienne, c'est facile il y a des extraits de Nanar et de biologie évolutive, on ne peut pas se tromper.

Il doit rester "le musée de l'Homme" qui propose des vidéo plus ou moins courtes et des conférences plus ou moins longues.


Zombie
le 06/08/2021 8:46
Citation :
que dire d'un journaliste qui n'a pas de diplôme en Science ?


Qu'il fait du journalisme, pas de la science.
Apprenti stagiaire back in hex, Team trashtalk

Légende
le 06/08/2021 9:51
Citation :
celle sur le Blob est monumentale (une scientifique qui adore vulgariser

Oh que oui, j'ai adoré.
Et oui, plus un pour l'espace des sciences...

Zombie
le 06/08/2021 9:59
Je ne retrouve plus le lien sur arte.tv, mais si vous ne l'avez pas déjà vu je vous conseille le documentaire : "La fabrique de l'ignorance", ça doit bien trainer quelque part sur le net.

Zombie
le 06/08/2021 10:13
https://video.lefigaro.fr/tvmag/video/la-fabrique-de-lignorance-vf-dif...

Il est sur le site de figaro, j'ignore pourquoi...
Darkent
Au secour

Tsan
le 06/08/2021 10:51
Citation :
Pour le reste, les chaines youtube de vulgarisateurs ont du toutes être évoquées, dans le lot je ferais un petit taqué à DirtyBiology qui n'est pas toujours prompt à se corriger quand on lui indique ses erreurs. Je vous laisse trouver la mienne, c'est facile il y a des extraits de Nanar et de biologie évolutive, on ne peut pas se tromper.


Arg je vois pas qui tu peux être.

Je pense que y'a pas mal de chaines de Vulga qu'on a pas cité même si on a cité les plus connus.

Citation :
Je trouve aussi bizarre de reprocher à la vulgarisation d'être vulgarisante dans son approche notamment en enrobant l'ensemble de divertissement et de fun : je dirai bien que les neurosciences montre une facilité dans les apprentissages quand on traite ceux-ci de façon ludique et fun. Non la vulgarisation ça devrait être chiant, long et réservé à "l'élite" ?


Pour moi t'as tout résumé ici.

Après pour moi, l'un des intérets premiers de ces chaines de vulgarisations, c'est de montrer comment fonctionne la science, comme fonctionne la rigueur scientifique, plus que de savoir ce qui est 100 % vrai ou faux.

Le simple fait de savoir comment les choses se font et, l'historique derrière telle ou telle chose, la notion de consensus scientifique, la notion de biais, comment on peut créer des pièges de l'esprit avec facilité, tout ça je trouve ça essentiel pour que notre esprit critique ne soit pas séduit par des médias malhonnêtes car le complotisme et l'ignorance c'est devenu un véritable fléau de nos jours et la crise du COVID a mis tout ça en évidence.

Zombie
le 06/08/2021 11:07
le problème n'est pas qu'il y ait des gens qui fassent de la vulgarisation de manière ludique

Citation :
mais je crains qu'elle se fasse parfois (et sans doute de bonne foi) attraper par des lobbys qui leur refourguent des tonnes d'études qui mettent tout "en doute", comme ça se faisait à l'époque des industriels du tabac ou du climato-scepticisme.


Ce sont des nouvelles cibles pour le soft power industriel, tel qu'il est décrit dans le documentaire d'arte au dessus. Ce qui m'intéresse c'est de savoir à quel point certains peuvent parfois se faire intoxiquer, même s'ils sont de bonne foi.

Par exemple il y en a qui font de la vulga et qui n'ont même pas honte de toucher des gros chèques, comme Mc Lesggy. ça c'est l'extreme vendu. Il y en a qui font ça très consciencieusement à l'autre bout.
Et il y en plein entre les deux, qui se font parfois intoxiquer, à leur insu.
Jericho
Bretagne
Légende
le 06/08/2021 11:16
Citation :
Citation :
tout ce qui a trait à la génèse de la zététique en France est à la limite du malhonnête.



C'est plus ça qui m'interessait.


Ca :
La zététique a été fondée par Henri Broch en 1986 avec le service minitel 3615 ZET, puis réactivée en 1993 comme un enseignement d’autodéfense intellectuelle contre le charlatanisme et contre une vogue supposée pour les phénomènes paranormaux . Chercheur contractuel, financé par des contrats militaires depuis sa thèse soutenue en 1978, Henri Broch n’a jamais publié aucun article scientifique dans une revue à comité de lecture. Ses cours se veulent une vulgarisation ludique de la méthode scientifique sur des sujets paradoxalement rendus attractifs par le caractère spectaculaire qu’ils entendent dénoncer. Pourtant, de la méthode scientifique, telle que je l’ai définie plus haut, il ne reste presque rien hormis la reproduction objectivée et raisonnée de phénomènes présentés comme paranormaux. En particulier, toute la dimension collective du travail de véridiction scientifique s’en trouve évacuée. La zététique prétend au contraire transposer la méthode scientifique à l’échelle de l’individu comme mode d’appréhension de son environnement quotidien, le doute méthodique et l’exercice du raisonnement étant supposés lui permettre de réfuter des croyances par leur seul exercice. Comparé au rationalisme, c’est non seulement l’institution scientifique qui est congédiée au profit du seul doute, mais aussi la responsabilité du savant dans le développement technoscientifique.

En parallèle du laboratoire et de l’enseignement du même nom, la zététique apparaît comme militantisme avec la fondation par Paul-Éric Blanrue, alors militant royaliste, du Cercle Zététique en 1993, puis, en 1994, des Cahiers de zététique sous la présidence d’honneur d’Henri Broch. Pendant 10 ans, les positions à l’extrême-droite de Paul-Éric Blanrue sont connues et ne posent pas problème, la zététique transcendant prétendument les clivages politiques. L’exercice du doute le conduit à se rapprocher de Robert Faurisson : Paul-Éric Blanrue devient antisémite et négationniste, qualifiant « la question des chambres à gaz et du génocide juif » de « cœur de la nouvelle religion mondiale ». La scission du micro-mouvement zététique en 2003, la frange modérée, que Paul-Éric Blanrue appelle la « zététique de l’autruche », fondant l’Observatoire zététique, conduit à une radicalisation du Cercle Zététique ; en témoignent la mise en ligne d’une vidéo de promotion de Robert Faurisson et la reprise des accusations de plagiat envers Albert Einstein, émises par le Club de l’Horloge. En 2010, Paul-Éric Blanrue lance avec Jean Bricmont, de l’Association Française pour l’Information Scientifique (AFIS), une pétition contre la loi Gayssot, rapidement signée par Bruno Gollnisch, Alain Soral, Dieudonné M’Bala M’Bala, Robert Faurisson et les zététiciens demeurés dans le Cercle. Paul-Éric Blanrue se dit aujourd’hui « libertarien » et demeure « spécialisé dans la détection des mystifications ».


Il n’y a rien qui va dans cette vision des choses. Renvoyer Broch à son absence de pédigré, faire tout un développement sur Blanrue et les zététiciens du cercle zététique, nier la vogue pour le paranormal dans 90ies, faire de l’observatoire zététique une « frange », etc.

En réalité, je ne sais pas si son action politique était déjà connue, mais Blanrue n’a jamais représenté que lui-même et le cercle zététique n’a jamais été rien d’autre qu’une coquille vide, un premier jet extrêmement raté et toxique. Dès lors, pourquoi en faire des caisses à propos de Blanrue ? C’est le principe de déshonneur par association, et c’est parfaitement malhonnête. Tout comme il est mensonger de prétendre que l’observatoire zététique, ce n’était qu’une frange issue de scission. Ca n’a jamais été une frange, ça a été le renouveau et tous les zététiciens de l’époque s’y référaient. Epoque où, quoi qu’en dise Andreotti, il y a eu un véritable engouement pour le paranormal, qui a brassé énormément de ronds, avec tout ce qui va avec : dérives sectaires, entrisme, arnaques aux dons, etc.

Zombie
le 06/08/2021 11:23
@Jericho : merci
Tsan
Lille, le monde
le 06/08/2021 12:55
Citation :
Qu'il fait du journalisme, pas de la science.


Il est donc mal placé de reprocher à des diplomes en Sciences de faire de la vulgarisation non ? Si un titre de journalisme suffit ...
Et quand on voit comment Foucart traite les données scientifiques ... ce n'est pas mieux que ce que l'on reproche aux zététiciens : si eux ne traite qu'à partir des données des "lobbying" industriel, Foucart lui ne traite qu'à travers les données fournies par ses potes des parties écologistes et de greenpeace en se foutant royalement de ce que produit la Science dont celles de l'environnement.
C'est là un double standard, Foucart a le droit parce qu'il présente des mythes écolo qui vont dans le sens de ses lecteurs mais les vulgarisateurs eux ne pourraient pas ? Sans tenir compte que ce que présente les vulgarisateurs en général ça tient de la Science et c'est sourcé ... qu'on ne vienne pas nous parler de post véritute en Science ou de "vers une herméneutique transformative de la gravitation quantique", les connaissances issues de la méthodologie matérialiste mérite mieux que ça.

Quant à résumer forcément une donnée scientifique factuelle comme fausse car pondues par les méchants industriels ... il reste quand même une hypothèse rapidement écartée : et si au final les données étaient exactes et que l'on ne veut pas y "croire" ?

A ce titre, je suis vraiment dégouté de constater que quand je cherche un article scientifique sérieux dans un quotidien pour présenter un sujet, généralement je suis obligé de prendre "Le Figaro", un journal plutôt factuel sur les Sciences ... alors qu'il réussit l'exploit dans les autres domaines de passer pour la parodie du Garofi !



Quant à mes vulgarisations : c'est clair que je ne suis pas connu, entre plusieurs 10aines de vues pour elle et mes 600 K pour des extraits de robot avec des mécanichons avec mitrailletes intégrées, c'est le jeu ma pauvre lucette.

Zombie
le 06/08/2021 13:25
Citation :
Quant à résumer forcément une donnée scientifique factuelle comme fausse car pondues par les méchants industriels ... il reste quand même une hypothèse rapidement écartée : et si au final les données étaient exactes et que l'on ne veut pas y "croire" ?


le problème des études pondues par les industriels, c'est qu'elle sont surtout là pour gagner du temps en disant "regardez, on est pas sur". c'est ce qu'on fait les industriels du tabac pendant des années avec succès. Je te renvoie au documentaire d'arte que j'ai mis plus haut. Il y a une réelle stratégie de nuisance en inondant le champ scientifique d'études (vraies ou fumeuses).

Et les zététiciens, par leur volonté de douter de tout, sont des cibles parfaites pour faire dire "oh mais regardez, c'est pas totalement prouvé à 100% que c'est dangereux". Ils leur permettent de toucher un public large sous couvert de "science". Les extraits de la tronche en biais mis dans l'article d'ASI (dans mon post initial) en sont une bonne illustration.
haut de page - Les forums de MV >> Général >> Discussion : page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Vous devez être identifié pour pouvoir poster sur les forums.