Cours n°10: Jouer un sort (par HPulstar)

Question : Petit Cours n°10: Lancer un sort (par HPulstar)

Réponse : On va parler ici d'une des bases de Magic. Certainement le point qui semble le plus simple pour bon nombre de joueurs car il est une des bases du jeu, mais qui, si on y regarde de plus près, est plus complexe que prévu: lancer (ou activer) et résoudre un sort ou une capacité activée!
Surpris? Vous pensiez bien maîtriser cet aspect? C'est ce qu'on va voir...


I/ Lancer un sort ou activer une capacité activée

Pour des raisons de facilité, je parlerais de façon générale pour les sorts, mais il faut garder en tête le fait que c'est la même chose pour les capacités (sauf qu'on les active au lieu de les lancer). Les différences seront indiquées. Donc quand je parle de "lancer un sort", comprenez "lancer un sort ou activer une capacité activée".
Rappel: une capacité activée est une capacité d'un permanent écrite "<coût> : <effet>". Tout ce qui se situe avant les ':' est le coût d'activation de la capacité.

Pour qu'un sort soit considéré comme lancé, il doit suivre plusieurs étapes. Si une de ces étapes ne peut pas être remplies ou effectuées, alors le sort n'est pas lancé et on annule toutes les étapes déjà faites concernant ce sort.

Des étapes pour lancer un sort?? Et oui... Et elles sont au nombre de 9! Pour la majorité d'entre vous, ça doit vous sembler beaucoup. Que peut-on bien mettre dans autant d'étapes pour lancer un malheureux sort?!
Suivez le guide! On part dans l'exploration de ces différentes étapes. Les exemples suivront.


1) L'annonce

Cette étape est la plus simple puisqu'elle consiste en le fait de dire "je veux lancer Bidule" et de mettre le sort sur la pile. Le joueur annonçant le sort est le joueur contrôlant le sort.
Dans le cas d'un sort, la carte (ou la copie de carte) elle-même va sur la pile.
Dans le cas d'une capacité activée, c'est la capacité qui va sur la pile, pas la carte possédant la capacité.

Voilà... Plutôt simple comme étape...


2) Choix du mode et des coûts

Cette étape peut être décomposée en sous étape, pour plus de clarté.

2.1) Choix du mode

Houla!! Qu'est-ce que ce truc barbare?!

Vous connaissez certainement les fétiches de Carnage, par exemple:
Fétiche de misère
ou encore plus près:
Rayon aveuglant


Ce genre de sort est appelé un sort MODAL à cause du petit bout de texte "Choisissez l'un". Tout sort commençant par cette phrase est un sort modal (marche aussi avec "Choisissez deux" pour le cycle de commandements : Commandement cryptique). Pourquoi? Parce qu'il offre plusieurs choix de mode, le premier en offre 3, le second 2.
La variante "Un adversaire choisit l'un" existe, par exemple, sur Sapience fatale en Alliances. C'est aussi alors un sort modal.

Bien, maintenant que l'on sait précisément ce qu'est un sort modal, cette sous-étape devient plus claire: il faut choisir quelle partie du sort va être lancée. Cela signifie par exemple pour le Rayon aveuglant de choisir si on lance le sort pour engager 2 créatures ou pour que les créatures ne se dégagent pas pendant la prochaine étape de dégagement du joueur ciblé.
Voilà en quoi consiste le choix du mode.

2.2) Choix des coûts variables

Un coût variable sont les coûts nécessitant . On choisit la valeur du X à ce moment-là.

Exemple:
-> Source de vie possède un coût de . Vous choisissez la valeur de X à ce moment-là.


2.3) Choix des autres coûts

Cette sous-étape concerne les coûts alternatifs, additionnels ou tout autres coûts spéciaux (comme l'union du Rayon aveuglant ou le Rappel).
Le joueur du sort indique dans cette étape son intention d'utiliser tel et/ou tel coût.
Notez qu'il n'est pas possible de choisir deux méthodes alternatives pour lancer un sort: il n'est pas exemple pas possible de jouer un Gush par Dream Halls en défaussant ET remonter 2 îles en main en même temps.
Par contre, il est tout à fait possible de choisir de lancer un Rayon aveuglant grâce à un Dream Halls ET de choisir de payer l'union (mais il faudra payer le cout d'union).


3) Choix des cibles

On arrive maintenant à la désignation des cibles du sort. Cette étape est simple: un sort possède des cibles si et seulement si le texte de la carte contient un texte comme "bidule ciblé" (a une exception près : un sort d'aura cible lorsqu'il est lancé). Si le sort n'en possède pas, cette étape est passée.
Le joueur annonce le nombre de cibles qui seront affectées, puis les désigne. Il n'est pas possible de choisir plusieurs fois la même cible pour un même et unique sort (sauf si le mot 'cible' apparait plusieurs fois comme dans Graines de force).
Et en plus, chaque cible doit bien entendue être légale: une créature protection contre le rouge ne pourra pas être ciblée par un sort rouge.

Exemples:
-> le sort Pyrotechnie. Ce sort n'indique pas combien de cibles seront affectées, vous pouvez en choisir 1 ou 2 ou 3 ou 4 (pas plus, nous verrons pourquoi dans la suite). C'est à vous d'en choisir le nombre à cette étape, et, une fois ce nombre choisi, de designer les créatures qui seront affectées.



4) Choix des cibles supplémentaires

Dans cette étape, le joueur choisit (encore) des cibles, mais seulement si des coûts (dont l'intention de les payer a été déclarée en l'étape 2.3) obligent de choisir des coûts supplémentaires.
Un exemple sera plus parlant, celui du Tonnerre selon Orime

En l'étape 3, le joueur choisit pour ce sort, soit un enchantement, soit un artefact, comme cible pour la première partie "Détruisez l'artefact ou l'enchantement ciblé."
Si le joueur a annoncé en 2.3 son intention de payer le coût de kick, le choix de la créature ciblée se fera en cette étape 4.

Si le joueur n'avait pas annoncé son intention de payer le coût de kick, il n'aurait pas été nécessaire de choisir cette cible supplémentaire.


5) Choix l'affectation des cibles

C'est dans cette étape que le joueur indique la façon dont son sort va affecter ses différentes cibles.
Exemple:
-> Absorption de la force possède donc 2 cibles différentes (elles ont été désignées à l'étape 3, et donc obligatoirement différentes), mais chacune est affectée de 2 façons différentes. C'est à cette étape que le joueur indique laquelle des 2 cibles gagnera +2/+2 et laquelle gagnera -2/-2.

Le cas ici est relativement simple: 2 cibles, le sort indique exactement comment elles sont affectées.
Que se passe-t-il quand le sort est "vague", comme la Pyrotechnie vue plus haut?
Expliquons par cet exemple alors. La Pyrotechnie ne donne pas un nombre fixe de cibles, c'est le joueur qui l'a déterminé et les a désigné en 3. La Pyrotechnie indique au joueur de répartir comme le joueur le souhaite les 4 blessures parmi les cibles que ce même joueur a désigné. Pourquoi ai-je donc limité le choix à 4 cibles maximum? Pourquoi pas 8?
Il existe 2 petites règles à Magic:
- il n'y a pas de nombre à virgule, tous les nombres sont forcément entiers, pas possible de faire 0.5 blessures à une créature
- quand on doit diviser quelque chose parmi différents objets, il faut obligatoirement que chacun des objets reçoivent une partie non nulle de ce quelque chose.

Bref, de ces 2 petites règles, on en déduit que:
- il n'est pas possible de choisir 8 cibles pour Pyrotechnie en distribuant 0.5 blessures à chacune des cibles
- il n'est pas possible de choisir 8 cibles pour Pyrotechnie en donnant 3 blessures à une des 8 cibles, 1 à une des 7 autres, et 0 aux restantes.

Au maximum, les 4 blessures de Pyrotechnie peuvent donc être divisée en 4 fois 1 blessures, donc 4 cibles maximum. Si le joueur a choisi plus de 4 cibles pour ce sort, cette étape ne peut pas être réalisée avec succès: on annule toute l'annonce du sort depuis l'étape 1. On fait comme s'il ne s'était rien passé.


6) Détermination du coût total du sort

Une fois tous les choix des étapes précédentes réalisés, on fixe le coût total du sort.
Le coût total est généralement le coût de mana (pour les sorts) ou le coût d'activation (pour une capacité).
Cependant, les coûts additionnel et/ou alternatifs et/ou variables choisis aux étapes 2.2 et 2.3 peuvent modifier ce coût total.
Un coût peut contenir, en plus de payer de la mana, des actions comme engager, sacrifier un permanent, défausser des cartes, etc.
On prend aussi en compte dans cette étape toutes les augmentations et/ou diminutions de coûts existant.

Exemples:
-> En jeu, il y a une Sphère de résistance. Un sort est dans la pile. Je désire lancer une Force de volonté pour le contrecarrer. J'annonce mon sort, choisit de payer le coût alternatif (retirer de la partie une carte bleue de ma main et payer un point de vie) et cible le sort dans la pile.
J'arrive donc à cette étape 6. Le coût total de mon sort est donc: retirer de la partie une carte bleue de ma main, payer 1 point de vie, payer à cause de la Sphère.
Notez que cela ne modifie en rien le coût converti de mana du sort qui sera toujours de 5.

-> Sur le champ de bataille, j'ai un Familier spinosophe, 3 créatures blanches. Mon adversaire contrôle une Langueur. Je souhaite lancer un Piaillement de bataille qui se trouve dans mon cimetière. Je choisis donc payer le coût de Flashback du sort. Le coût total est donc: engager 3 créatures blanches et payer ( à cause de Langueur - grâce au Familier).


Une fois le coût total du sort déterminé, il est fixé, rien ne pourra le faire changer dans les étapes suivantes (cf les exemples).

Une exception existe cependant: Trinisphère!
Cette carte modifie éventuellement le coût total calculé pendant cette étape: s'il est inférieur à 3, il est complété pour être de 3.
Ainsi, on voit que les modificateurs de coût (Sphère de résistance, Familiers, etc.) ont déjà agit et ne peuvent pas rediminuer le coût minimal de 3 qu'impose Trinisphère.

On peut voir ça (pour simplifier) comme une étape 6.a) pour la détermination du coût total et une étape 6.b) dans laquelle seule Trinisphère ferait son effet.

7) Activer des capacités de mana

Cette étape est la seule pendant laquelle il est possible de faire autre chose que lancer le sort annoncé: mettre dans sa réserve la mana nécessaire au paiement du sort (si besoin est).
Bien entendu, si vous avez déjà la mana nécessaire dans votre réserve parce que vous l'avez mis avant d'annoncer le sort, vous n'êtes pas obligé d'en ajouter encore. Cette étape est là pour donner la possibilité de mettre de la mana dans votre réserve et c'est la seule étape permettant cela : c'est rigoureusement impossible dans toutes les autres.


8) Payer le coût total du sort

Une fois que vous avez mis assez de mana dans votre réserve (et du bon type bien entendu) dans l'étape 7, vous pouvez enfin payer le coût total, dans n'importe quel ordre.
En reprenant l'exemple de la Force de volonté, je peux choisir de payer d'abord le point de vie, dépenser le que j'ai mis dans ma réserve en 7 et enfin retirer de la partie la carte bleue... ou bien dans l'ordre inverse (retirer de la partie, mana, point de vie)... ou bien tout autre ordre.
Tout coût doit être payé entièrement, il n'est pas possible de ne payer qu'une partie du coût définit à l'étape 6.


9) Sort lancé

Cette dernière étape n'en est pas une réellement, mais c'est seulement lorsque l'on y accède que le sort est enfin déclaré lancé.
Les capacités se déclenchant sur le fait qu'un sort est lancé se déclenche maintenant. Et enfin, le contrôleur du sort lancé récupère la priorité.


II/ Exemples

Voici quelques exemples pas forcément évidents détaillant chaque étape.

=> Situation de jeu:
* moi: Familier tonitrosophe
* mon adversaire: 1 créature non noire.
Je veux lancer Bombe mortelle.
1/ J'annonce le sort, il va dans la pile
2.1/ Ce n'est pas un sort modal
2.2/ Pas de à choisir
2.3/ coût additionnel: sacrifier une créature
3/ Il faut cibler une créature non noire, je choisis celle de mon adversaire
4/ Pas de cibles supplémentaires
5/ Une seule cible, donc affectée comme décrit dans le sort
6/ Coût total = coût de mana + sacrifice d'une créature - grâce au familier = + Sacrifice d'une créature
7/ Je mets dans ma réserve grâce à 3 marais
8/ Je sacrifie mon Familier et utilise les 3 de ma réserve.
9/ J'ai passé toutes les étapes avec succès, le sort est lancé, je récupère la priorité.

Vous voyez ici qu'en 8 le sacrifice du Familier (qui permet la réduction du coût de mana de à ) ne remodifie pas le coût total du sort: il n'est pas ré-augmenté de car le coût total a été fixé en 6 et ne change plus dans les étapes suivantes.

=> Situation de jeu:
* moi: 1 Sphère de résistance sur le champ de bataille, pas d'autres artefacts sur le champ de bataille
* mon adversaire: rien d'intéressant dans cet exemple
Je veux jouer un Bricolage
1/ J'annonce le sort, il va dans la pile
2.1/ Ce n'est pas un sort modal
2.2/ Pas de à choisir
2.3/ coût additionnel: sacrifier un artefact
3/ Pas de cible
4/ Pas de cibles supplémentaires
5/ pas de répartition possible
6/ Coût total = coût de mana + sacrifice d'un artefact + à cause de la Sphère= + Sacrifice d'un artefact
7/ Je mets dans ma réserve 4 fois grâce à 4 îles
8/ Je sacrifie ma Sphère et utilise les 4 de ma réserve.
9/ J'ai passé toutes les étapes avec succès, le sort est lancé, je récupère la priorité.

Comme dans l'exemple précédent, le fait que la Sphère disparaisse ne modifie pas le coût à payer en mana.

=> Situation de jeu:
* moi: 1 Calice du vide avec 3 marqueurs
* mon adversaire: rien d'intéressant dans cet exemple
Je veux lancer un Bricolage
1/ J'annonce le sort, il va dans la pile
2.1/ Ce n'est pas un sort modal
2.2/ Pas de à choisir
2.3/ coût additionnel: sacrifier un artefact
3/ Pas de cible
4/ Pas de cibles supplémentaires
5/ pas de répartition possible
6/ Coût total = coût de mana + sacrifice d'un artefact = + Sacrifice d'un artefact
7/ Je mets dans ma réserve 3 fois grâce à 3 îles
8/ Je sacrifie mon Calice et utilise les 3 de ma réserve.
9/ J'ai passé toutes les étapes avec succès, le sort est donc maintenant considéré comme joué et je récupère la priorité.

Cet exemple est un peu plus subtil. En effet, le coût converti de mana de Bricolage est de 3, ce qui correspond au nombre de marqueur sur le Calice et devrait donc être contrecarré.
Seulement, le Calice est sacrifié à l'étape 8, au moment de payer les coûts. Lorsque le sort est considéré comme lancé, à l'étape 9 donc, le Calice n'est plus sur le champ de bataille et sa capacité ne peut alors plus se déclencher pour contrecarrer Bricolage.

Vous remarquez aussi dans ces 2 derniers exemples, que le choix de l'artefact que vous allez ramener en jeu n'est pas fait à l'annonce du sort. C'est à la résolution que vous choisirez un artefact de votre deck, sans même le nommer auparavant.


III/ Conclusion

En conclusion, on pourra noter que ce qui n'est pas choisi lorsque le sort est lancé, l'est à la résolution du sort. Donc, par exemple, le sort Butin du Caveau ou la capacité du Pendule du menteur nécessite de nommer une carte. Ce nommage se fait à la résolution du sort (ou de la capacité) et non au moment de lancer le sort (ou d'activer la capacité).