MV anecdotes
4194 anecdotes trouvées
Page / 175  
La carte Naked Singularity est une version artefact de la carte Reality Twist ; la généralisation à tous les types de terrain de base, îles incluses, entraînant deux décalages dans le décalage initial des couleurs de mana produites.
La carte Contamination est une référence à Infernal Darkness de par son effet.
La carte Kjeldoran Warrior est une réimpression fonctionnelle de Benalish Hero, à part pour le type de créature.
Les cinq cartes Mangara's Equity, Mind Harness, Reign of Terror, Reign of Chaos et Roots of Life, de l'édition Mirage, forment un cycle de "Color-Hosers".
Les cinq cartes Plumeveil, Wasp Lancer, Ashenmoor Gouger, Boggart Ram-Gang et Wilt-Leaf Cavaliers, de l'édition Shadowmoor, forment un cycle.

Source 1 ( #2) Ashenmoor Gouger - #8) Boggart Ram-Gang ) - Source 2 ( #62) Plumeveil - #104) Wasp Lancer - "The triple-hybrid creatures at uncommon (yes, it's a cycle) all have very simple abilities—mostly keyworded ones. [...]" - #106) Wilt-Leaf Cavaliers )
Les cinq cartes Thistledown Duo, Gravelgill Duo, Emberstrike Duo, Tattermunge Duo et Safehold Duo, de l'édition Shadowmoor, forment un cycle appelé "Duo".

Source 1 ( #19) Emberstrike Duo - "[...] +1/+1 bonus seems odd for certain colors. While we wouldn't do the bonus in isolation on certain colors, power / toughness boosting is enough of a basic ability that it's pretty much shared by all colors at a low level, and so we felt fine using it on a cycle. [...]") - Source 2 ( #56) Gravelgill Duo - "[...] The other question this cycle generated was why one color produced a cumulative effect (that is, one that mattered if it triggered multiple times in a turn) and the other side did not. The answer is that there just aren't that many cumulative effects, especially in creature keywords which is what we wanted to grant. [...]" - #72) Safehold Duo - #90) Tattermunge Duo - #93) Thistledown Duo )
Les cinq cartes Barrenton Cragtreads, Wanderbrine Rootcutters, Sootwalkers, Mudbrawler Raiders et Raven's Run Dragoon, de l'édition Shadowmoor, forment un cycle.

Source 1 ( #6) Barrenton Cragtreads - "[...] We felt if each color was allowed to have protection from its enemy color that it could have a subset of that ability." - #54) Mudbrawler Raiders ) - Source 2 ( #65) Raven's Run Dragoon - #84) Sootwalkers - "When evaluating this cycle, remember that it is unblockable by forty percent of the creatures in the environment. While not identical, this percentage is very close to the percentage of decks a landwalker can successfully landwalk against [...]" - #103) Wanderbrine Rootcutters )
Les cinq cartes Watchwing Scarecrow, Wingrattle Scarecrow, Rattleblaze Scarecrow, Blazethorn Scarecrow et Thornwatch Scarecrow, de l'édition Shadowmoor, forment un cycle appelé "Scarecrow".
Chaque créature est associée à une paire de couleurs alliées ; les cartes qui partagent une couleur partagent aussi un élément du nom et une capacité mot-clé associés à cette couleur : %W "watch" et vigilance, %U "wing" et vol, %B "rattle" et persistance, %R "blaze" et célérité et %G "thorn" et flétrissure.
Les cinq cartes Leyline of Sanctity, Leyline of Anticipation, Leyline of the Void, Leyline of Lightning et Leyline of Abundance, bien qu'elles proviennent originellement d'éditions différentes, forment un cycle de Leylines, puisqu'il s'agit des seules Leylines que l'on retrouve dans l'édition Enchanted Tales.
On observe par ailleurs que trois d'entre elles partagent un texte d'ambiance extrait du conte "The Nameless Knight of Summer", qui décrit l'illustration de la carte en question et se conclut par "Still she walked on."
Les trois cartes Parallax Wave, Parallax Tide et Parallax Nexus, de l'édition Nemesis, forment un cycle appelé "Parallax".
La carte Parallax Inhibitor, de la même édition, est une référence à ce cycle de par son nom et son interaction avec les marqueurs "sursis".
Trois de ces cartes sont illustrées par Greg Staples.
La carte Molting Skin est une réimpression fonctionnelle de Broken Fall.
La carte Mending Touch est la version "color-shifted" de Death Ward et une version améliorée de Regenerate.
Les deux cartes Enervate et Infuse, de l'édition Ice Age, forment une paire ; leur effet correspond respectivement aux parties engagement et dégagement de la carte Twiddle.
L'illustration de Anson Maddocks pour la carte Snow-Covered Island, de l'édition Ice Age, a été réutilisée plus tard pour cette fois une Island - non-enneigée - de l'édition Coldsnap Theme Decks (bien que la neige n'ait pas fondu entretemps...).
Les poissons visibles sur l'illustration de la carte Benthic Infiltrator sont inspirés des Carangues.
La carte Mystic Gate, de l'édition Double Masters, présente une erreur d'impression dans sa version française : il est indiqué "%UB, %T" au lieu de "%WU, %T" dans le coût d'activation de sa seconde capacité. Cette erreur est très discrète, au point que la grande majorité des joueurs ne s'en sont jamais rendu compte !
La carte Star Pupil est la version "color-shifted" de Servant of the Scale, à la nuance que sa capacité fonctionne pour tous les marqueurs et pas seulement les marqueurs +1/+1.
La carte Grateful Apparition est la version "color-shifted" de Thrummingbird, à la nuance que sa capacité se déclenche aussi avec les planeswalkers.
La carte Pouncing Cheetah est une version améliorée de King Cheetah.
La carte Baleful Strix est une référence à Tidehollow Strix de par son nom, son coût de mana, son type de créature et ses capacités mots-clés.
Sur l'illustration de la carte Kronch Wrangler, on peut voir un Raging Kronch.
Ces deux cartes sont illustrées par Steve Prescott.
La carte Flames of the Firebrand est une réimpression fonctionnelle de Arc Lightning.
4194 anecdotes trouvées
Page / 175