MV anecdotes
2406 anecdotes trouvées
Page / 101  
La carte Urza's Saga est le deuxième Terrain-Enchantement imprimé après la playtest card Enchanted Prairie, et contrairement à elle (voir les règles de légalité des cartes de l'édition Mystery Booster — Convention Edition), le premier légal en tournoi.

Le nom de la carte est un jeu de mots autour :
• du sous-type de Terrain Urza's, initialement conçu pour les cartes de l'Urzatron (voir cette anecdote), Urza's Mine, Urza's Power Plant et Urza's Tower, puis réutilisé pour Urza's Factory, et
• du sous-type d'Enchantement Saga.
Les deux sous-types Urza's et Saga accolés, on obtient le nom de l'édition Urza's Saga; la carte présente aussi ces sous-types, dont la traduction correcte en français serait "Terrain d'Urza et Saga" plutôt qu'"Épopée d'Urza".

Urza's Saga devient ainsi la seizième carte à porter le même nom qu'une édition (voir cette anecdote).
Il existe seize cartes Magic qui portent le même nom qu'une édition.

Visions
Weatherlight
Urza's Saga
Prophecy
Apocalypse
Torment
Onslaught
Cold Snap
Time Spiral
Planar Chaos

Future Sight
Morningtide
Conflux
Mirrodin Besieged
Conspiracy
Hour of Devastation
La carte Old Man of the Sea fait référence aux "Sept Voyages de Sindbad le Marin", des contes des "Mille et Une Nuits", plus précisément au cinquième voyage. Sindbad, naufragé à nouveau, rencontre le Vieil Homme de la Mer, qui, par ruse, s'accroche à ses épaules et le réduit en esclavage, jusqu'à ce que Sindbad parvienne à s'en débarrasser.

Old Man of the Sea a été la seule créature de type Marid – les Marids étant l'une des classes de Djinns (les Djinns de la mer), aux côtés des Ghouls et des Efreets - avant d'être requalifié en Djinn.
Emmara Tandris devait originellement avoir les capacités de Voice of Resurgence, mais pour des questions de répartition des raretés, leurs capacités ont été interverties lors du développement de l'édition Dragon's Maze. Les illustrations ayant déjà été commandées, c'est pour cela que l'on voit le jeton Elemental en arrière-plan sur l'illustration d'Emmara (tous deux du même artiste Mark Winters).

Source
Avant l'édition Odyssey, parue en 2001 et incluant les cartes Squirrel Mob et Krosan Beast, le type de créature Écureuil était réservé aux jetons de créatures.

Source
Tous les joueurs de Dungeons & Dragons connaissent la Vorpal Sword, une des épées magiques les plus puissantes et les plus rares du jeu, dont la capacité, outre des appréciables bonus au toucher et aux dégâts, est de permettre, sur un jet d'attaque de "20" naturel, de trancher la tête de son adversaire... ce qui entraîne généralement son décès.

L'intéressant dans cette histoire est que le terme anglais "vorpal" est tiré d'un vers du poème de Lewis Carroll "Jabberwocky", poème qui apparaît dans son livre "De l'autre côté du miroir", la suite des "Aventures d'Alice au pays des merveilles". Le vers qui nous intéresse est celui-ci : "He took his vorpal sword in hand".

Avant d'arriver dans Magic, le mot "vorpal" a donc connu un long cheminement, depuis un roman de la fin du XIXe siècle avec un détour par le premier et le plus connu des jeux de rôle du monde, Dungeons & Dragons, co-créé par feu Gary Gygax et Dave Arneson.
Rowan, Scholar of Sparks et son verso Will, Scholar of Frost apparaissent avec une illustration de Magali Villeneuve sur le packaging de la boîte de boosters de draft - Strixhaven School of Mages.
Dina, Soul Steeper apparaît avec une illustration d'Anna Podedworna sur le packaging d'un booster de draft de l'édition Strixhaven School of Mages.
Killian, Ink Duelist apparaît avec une illustration d'Anna Podedworna sur le packaging d'un booster de draft de l'édition Strixhaven School of Mages.
Zimone, Quandrix Prodigy apparaît avec une illustration d'Anna Podedworna sur le packaging d'un booster de draft de l'édition Strixhaven School of Mages.
Quintorius, Field Historian apparaît avec une illustration d'Anna Podedworna sur le packaging d'un booster de draft de l'édition Strixhaven School of Mages.
Rootha, Mercurial Artist apparaît avec une illustration d'Anna Podedworna sur le packaging d'un booster de draft de l'édition Strixhaven School of Mages.
La carte Temple Garden, de l'édition Secret Lair et illustrée par Tyler Jacobson, représente le Plan de Theros.
Les cartes Diamond Knight et Diamond Mare, illustrées par Alayna Danner, se font écho par leur nom, leur illustration, leur mécanique similaire et leur types de créature complémentaires.
La carte Diamond Lion fait référence à Lion's Eye Diamond de par son nom, son illustration et sa capacité de mana strictement identique.
La carte Elemental Appeal fait référence à Ball Lightning de par son illustration et les caractéristiques du jeton Élémental créé, avec un "extra push" de +1 de force pour le %R supplémentaire dans son coût de mana.
La carte Yidaro, Wandering Monster, de l'édition Ikoria Lair of Behemoths, représente Godzilla tel qu'il est dépeint dans Godzilla Resurgence, un film japonais réalisé par Hideaki Anno et Shinji Higuchi, sorti en 2016. Il apparaît aussi sur un cycle de terrains de base (voir cette anecdote).
La combinaison des textes d'ambiance des cartes Vhati il-Dal, Repentance et Diabolic Edict, de l'édition Tempest, est la préférée de Mark Rosewater de tout ce qu'il a écrit pour Magic.

Source 1 - Source 2
Les cartes Looter il-Kor et Infiltrator il-Kor, de la famille "il-Kor", ont également le type de créature Kor ; contrairement aux cartes Vhati il-Dal, Cutthroat il-Dal et Drifter il-Dal, qui n'ont pas le type de créature Dal, ainsi que les cartes Commander Greven il-Vec, Augur il-Vec, Mage il-Vec, Trespasser il-Vec et Zealot il-Vec qui n'ont pas le type de créature Vec. En effet, Wizards a estimé que les Dal et les Vec n'étaient pas aussi uniques que les Kor pour avoir leur propre type de créature.

Source
Comme écrit sur le Pillarfield Ox original (Zendikar), Bruse Tarl, Boorish Herder n'est jamais à court de jurons pour décrire certaines créatures de Zendikar. D'une édition à l'autre, chaque bovidé se fait houspiller : Pillarfield Ox (Magic 2013), Pillarfield Ox (Magic 2014), Ondu Greathorn et Makindi Ox...
Enfin, la Canyon Jerboa n'est pas en reste car elle "fait peur" aux géants Caravan Hurda et Battle Hurda pour lesquels, par ailleurs, Bruse Tarl semble n'avoir que peu d'affection.
Les cinq cartes Spear of Heliod, Bident of Thassa, Whip of Erebos, Hammer of Purphoros et Bow of Nylea de l'édition Theros forment un cycle d'armes légendaires.
Avec le jeton Golem créé par le Hammer of Purphoros, elles sont les seules cartes de Magic à avoir à la fois les types artefact et enchantement. Toutes ces cartes sont illustrées par Yeong Hao Han.
La carte Idol of Oblivion représente la déité Ula qui apparaît sur le Shrine of the Forsaken Gods (à gauche). Ula est en réalité Ulamog, the Infinite Gyre qui, les siècles aidant à l'oubli, fut vénéré sous d'autres traits d'apparence moins destructrice (voir cette anecdote).
La carte Sacred Foundry, de l'édition Secret Lair, illustrée par Magali Villeneuve représente le Plan de Kaladesh.
La carte Overgrown Tomb, de l'édition Secret Lair, illustrée par Adam Paquette représente le Plan de Fiora.
2406 anecdotes trouvées
Page / 101