da23real
Magic 20ans plus tard
le 04/04/2018 14:30
Bon allez zou, je me lance un peu pour decrire mon impression à la reprise de Magic environ 20ans après avoir quitté l'arène:

Moins spontané
Alors la 1ere remarque ça concerne ce qui me rebutait à l'idée de reprendre: la perte de spontanéïté. A l'époque non seulement la majorité des joueurs connaissaient la majorité des cartes mais elles étaient globalement simples. En fait face à un joueur inconnu on savait souvent au 3eme tour à quel type de deck on avait affaire et les cartes qui risquaient de sortir. Aujourd'hui je pense que je pourrais jouer intensivement 3ans sans retrouver cette spontanéïté. Je vais toujours devoir redemander avant chaque attaque ce que font les créatures pour bien prendre la bonne décision. Par contre c'est aussi un côté positif. La gestion des lands sur un EDH tricolore notamment devient un sacré casse tête assez agréable pour ceux qui aiment les choses complexes.
Mais s'il y a un truc que je trouve vraiment naze c'est le fait de sortir des nuvelles capas à chaque bloc au lieu de mieux exploiter les anciennes. Exemple le cumulative upkeep et le phasing etaient loin d'être bidons comme concepts mais il avaient étés assez frileux à l'époque. Mais pour une carte comme Croisade Cathare par exemple on pourrait facilement l'imaginer 1 de moins à poser avec un cumulative upkeep de 1. Je verrais plus d'interêt à chercher de ce côté là que de faire des trucs comme Exalted. Pour retenir toutes ces capas et de préference en anglais comme en français bon courage.

Foisonnant
Contrairement à ce que j'aurais pensé dans la globalité les cartes ne sont pas juste des réeditions de concepts existans en plus bizarres vu que les versions simples existent déjà. Il y a vraiment une quantité impressionnantes de concepts réalisables, mais finalement comme à l'époque où très peu étaient explorés il semble pas pour autant y avoir de decks originaux/experimentaux à profusion, mais c'est une impression rapide vu que j'ai pas pu beaucoup jouer non plus. Je trouve aussi dommage comme je le disais ailleurs que cette profusion de types tribaux n'ai que peu d'interêt.

Graphisme
Du point de vue du graphisme ça s'est vraiment professionnalisé mais aussi digitalisé. Pour le meilleur mais parfois aussi pour le pire, certaines dessins font vraiment penser à un mauvais jeux vidéo en promo à Leclerc. Et puis je remarque surtout qu'elles ressortent vachement mieux sur un écran qu'en carte, alors que des vieux dessins comme Demonic Tutor ou Ebon Praetor ont vraiment une sorte "d'aura" quand on regarde la carte. D'ailleurs si quelqu'un a un lien sur les techniques de dessins utilisées par les artistes actuels je serais curieux.

Voilà c'est une brève première petite impression, j'en aurais surement plus à dire après un bon nombre de parties et éventuels tournois ;)
haut de page - Les forums de MV >> Général >> Discussion : page 1 | 2
morphilou

le 16/05/2018 11:41
certain considere bien koons comme un artiste alors que ce n'est meme pas lui qui fait ses oeuvre
une escroquerie mondiale
yanloup
Pau, France
Légende
le 16/05/2018 15:02
Citation :
Moins spontané
Alors la 1ere remarque ça concerne ce qui me rebutait à l'idée de reprendre: la perte de spontanéïté. A l'époque non seulement la majorité des joueurs connaissaient la majorité des cartes mais elles étaient globalement simples. En fait face à un joueur inconnu on savait souvent au 3eme tour à quel type de deck on avait affaire et les cartes qui risquaient de sortir. Aujourd'hui je pense que je pourrais jouer intensivement 3ans sans retrouver cette spontanéïté. Je vais toujours devoir redemander avant chaque attaque ce que font les créatures pour bien prendre la bonne décision. Par contre c'est aussi un côté positif. La gestion des lands sur un EDH tricolore notamment devient un sacré casse tête assez agréable pour ceux qui aiment les choses complexes.
Mais s'il y a un truc que je trouve vraiment naze c'est le fait de sortir des nuvelles capas à chaque bloc au lieu de mieux exploiter les anciennes. Exemple le cumulative upkeep et le phasing etaient loin d'être bidons comme concepts mais il avaient étés assez frileux à l'époque. Mais pour une carte comme Croisade Cathare par exemple on pourrait facilement l'imaginer 1 de moins à poser avec un cumulative upkeep de 1. Je verrais plus d'interêt à chercher de ce côté là que de faire des trucs comme Exalted. Pour retenir toutes ces capas et de préference en anglais comme en français bon courage.

Foisonnant
Contrairement à ce que j'aurais pensé dans la globalité les cartes ne sont pas juste des réeditions de concepts existans en plus bizarres vu que les versions simples existent déjà. Il y a vraiment une quantité impressionnantes de concepts réalisables, mais finalement comme à l'époque où très peu étaient explorés il semble pas pour autant y avoir de decks originaux/experimentaux à profusion, mais c'est une impression rapide vu que j'ai pas pu beaucoup jouer non plus. Je trouve aussi dommage comme je le disais ailleurs que cette profusion de types tribaux n'ai que peu d'interêt.



Le jeu a été en quelque sorte victime de sa popularité et n'a pas échappé à l'engrenage popularisation-vulgarisation-noobisation.
C'est ainsi que tout au long de son histoire le jeu a été "sommé" de s'adapter à son nouveau public, comme par exemple Baptiste Criquet qui entendait parfaitement que son adversaire ne puisse intenter à la vie de sa grosse créa mais ne comprenait pas pourquoi il ne pouvait y toucher lui-même, alors on a viré le linceul pour coller la défense talismanique. De la même manière les effets bilatéraux style Bad Moon, Crusade et d'autres ont laissé place à des effets unilatéraux (plus compréhensibles et faciles à gérer) et les règles légendaires/PW s'adaptent afin de ne point frustrer notre Baptiste. Et d'autres choses qui ne me passent pas par la tête au moment où j'écris.
Ensuite les pratiques elles-mêmes ont bien évolué. Il y a 20 ans tu construisais ton deck en étalant tes cartes sur la table (ce que je fais toujours cela dit), en ajoutant, en enlevant, en te posant des milliers de questions, en te grattant la tête ou autre partie du corps, en tournant autour de la table pour changer le point de vue...A présent la plupart des gonzes sont installés devant leur bi-écran, les listes Top8 d'un côté, la wishlist MCM de l'autre. Explications à cela ? Encore une fois je parlerais sous le contrôle de Birdish (très important). On peut y voir un symptôme de la dé-évolution de l'espèce humaine ayant engendré la paresse, on peut également y voir la conséquence d'un nécessaire "retour immédiat sur investissement" qui ne tolère que peu les essais et les erreurs. Ça, chacun se fera son opinion.
tamereenslip
le 16/05/2018 15:10
Citation :
certain considere bien koons comme un artiste alors que ce n'est meme pas lui qui fait ses oeuvre
une escroquerie mondiale


Tu as plusieurs preuves de ce que tu avance stp ?

Merci
Rafikh

Légende
le 16/05/2018 15:49
Citation :
On peut y voir un symptôme de la dé-évolution de l'espèce humaine ayant engendré la paresse


Les temps durs engendrent des hommes forts.
Les hommes forts engendrent des temps doux.
Les temps doux engendrent des hommes faibles.
Les hommes faibles engendrent des temps durs.

:)
(OL)\iv/

le 16/05/2018 15:57
Un temps cest quoi ?

Nan parce que y'a 4 generation de connard de tout bord dans le désert, deja 70 ans et toujours pas la queue dun temps doux

Rafikh

Légende
le 16/05/2018 15:58
C'est un truc que j'allais lu sur la décadence de Rome en fait ^^.
CaptainMissplay
Angoulême, Je suis Jean-Alexis #metoo
le 16/05/2018 16:48
Un artiste n'est pas un artisan comme un artisan n'est pas un artiste. La maîtrise d'un outil/technique ne peut déterminer si on est artiste ou non. D'ailleurs bien ambitieux est celui qui tentera de déterminer ce qu'est un artiste aujourd'hui (dans le cadre de l'art contemporain : créateur, spéculateur, acteur ?). Quand j'écris que Magali Villeneuve est une illustratrice mais pas une artiste, ce n'est en rien négatif, au contraire. Un illustrateur est un artisan de l'image, répondant à une commande et mettant son savoir-faire au service de son commanditaire. Il y a un cahier des charges, des règles et contraintes, dans lesquels l'illustrateur fera son travail. Là où l'artiste fera ce qu'il veut et comme bon lui semble (selon un propos, une quête personnelle ou son bon-vouloir et considérant sa sensibilité), l'illustrateur se pliera à des exigences qui lui sont extérieures mais avec lesquelles il doit composer. Il aura son univers, ses propres références, ses habitudes et son style ; mais quand il répondra à la demande, il ne fera pas ce qu'il veut.

Quand bien même je trouve les travaux de Villeneuve de qualité, ils n'en demeurent pas moins redondants. Cette redondance est en partie due à sa patte graphique et ses automatismes, qualités et outils que tout illustrateur possède. J'y suis de moins en moins sensible car selon ma propre sensibilité ça manque d'un univers très personnel ou de ce petit-truc-en-plus qui fait la différence, qui transcende l'univers de Magic. Peut-être que la concernant cela viendra avec le temps, on ne peut que lui souhaiter. Et, pour finir, ce qui à mon sens reste ultra-positif est que son nom de démarque de la foule des illustrateurs anonymes > good job !

@ Birdish : Royo ne faisait pas dans la Gotho-Pouf à la base mais la Guerrière-Post-Apo-Pouf ou Héroïco-Fanta-Pouf. Pour l'Aérographe, ça reste taré le niveau de rendu obtenu. J'ai vu des travaux de HR Giger lors d'une expo à Nantes, c'est énorme (je l'aime beaucoup, ça aide).
morphilou

captain
le 16/05/2018 17:12
La maîtrise d'un outil/technique ne peut déterminer si on est artiste ou non.

LA MAITRISE SEUL NON BIEN SUR mais elle est necessaire (c'est un prerequis)
une maitrise au service de ton innovation , de ton imaginaire , de ta creativité
etre capable ce susciter une emotion (vermeer , caravage and co)
sinon sans aucune maitrise ben tu fait du klein ou du polock
ca se vend tres bien mais c'est qd meme de la merde
ou pire tu ne fait rien (les autre le font pour toi) voir koons
CaptainMissplay
Angoulême, Je suis Jean-Alexis #metoo
morphilou
le 16/05/2018 18:03
On est d'accord, mais depuis Duchamp et sa très considérable influence sur l'artiste en terme de définition, on peut limiter son oeuvre à l'expression d'une pensée. La maitrise (ou non) d'une technique/d'un médium n'est pas primordiale. Je trouve cela complètement merdique, mais c'est à ça que tournent des écoles des Beaux Arts aujourd'hui (avec élaboration de discours foireux + fabrication d'un réseau). Au sujet de Klein et de Pollock, les deux ont initié de nouvelles perceptions de l'Art, ils demeurent des articulations importantes d'un point de vue historique (mais ce n'est pas ma spécialité). Concernant Koons, c'est un gros con qui a cependant très bien compris que faire de la merde à échelle XXL ça se vend bien à des gens pétés de thunes. Que ces travaux ne soient pas réalisés de sa main n'est pas choquant en soi : Warhol le faisait déjà et même bien avant la pratique des écoles/ateliers faisait que les tableaux étaient peints à plusieurs mains (si ma mémoire est bonne). Je pense que l'image de l'artiste seul et unique face à son oeuvre est donc limitative et ne tient pas compte de toutes les réalités.

Je reste en ce qui me concerne plus sensible à l'Art au tournant du XIXe siècle et à l'Art Populaire (pas le Pop Art), genre ce qu'expose la revue Hey ! par exemple. Au moins quand on lit ou on va à leurs expositions, on a pas besoin d'un pavé de 500 pages pour comprendre si oui ou non on nous prend pour des cons. On aime ou pas, c'tout. Idem pour les plasticiens (Soulages par ex), on y est sensible oupa.
lablaisaille
Modo Storyline


FORCE
le 16/05/2018 18:13
Je ne suis pas du tout branché art, mais bon nombre des plus grandes œuvres de ce monde étaient des commandes à la base, et donc créées sous contrainte. Dire que leur créateur n'était qu'un artisan et pas un artiste me semble sévère : on peut exprimer son art autour d'un thème, pour une commande. La créativité peut parfois se sublimer quand elle est bornée (et souvent elle empêche l'auteur de s'approprier le thème, mais ce n'est pas une constante).
Bref, c'est un truc d'artiste de pinailler sur la différence artiste/artisan :p (là j'utilise la connotation péjorative du mot artiste)
morphilou

captain
le 16/05/2018 18:13
soulage ton portefeuille
lui aussi est un putain de connard
il se prend pas pour une merde le mec
(je suis le plus grd peintre vivant frc)

koons est 1 ancien trader avec un ENOOOOORME CARNET D'ADRESSE
rien mais alors rien avoir avec un artist


CaptainMissplay
Angoulême, Je suis Jean-Alexis #metoo
le 16/05/2018 18:28
@lablaisaille : je suis à la base architecte et j'enseigne les arts appliqués. Ce que j'explique est mon propos au quotidien face à mes élèves qui ne font pas la différence entre artistes et designers. On peut avoir une sensibilité artistique mais ne pas être un artiste, et pourtant produire des objets (au sens large) qui peuvent être considérés comme des oeuvres d'art. Toutefois l'objectif d'un artisan/designer est de répondre à une demande qui lui échappe. En revanche quand on lui laisse carte blanche, c'est peut-être autre chose. Quoi qu'il en soit à partir du moment où l'objet rempli une fonction, ce n'est pas une oeuvre d'art puisque ce n'est pas sa vocation première (par définition ; Starck triche). Ma perception du rôle de l'artiste est donc subordonnée à ma perception de mon propre domaine. Je privilégie l'artisanat sur l'art, ou une production artisanale de l'art comme la sérigraphie (c'est confus, my bad). Mais comme les artistes c'est tous des PD... il y a bien un sujet sur lequel personne ne pinaillera ;)

@morphilou : je ne connais pas le bougre, mais je pense qu'effectivement c'est l'un des artistes les plus cotés (et donc le plus grand ?). Pour ma part je m'en fout du gars, ce qui m'intéresse c'est son travail. J'aimerais bien visiter un jour la fondation Soulages (archi-power).
Nabokov
le 16/05/2018 23:41
Rien à voir avec le débat je m'en excuse, mais morphilou : si tu sais mettre des majuscules parfois dans tes posts, essais du coup de structurer tes phrases avec aussi de la ponctuation, parce que parfois c'est assez dur d'arriver à te lire...

Maintenant je vais tout relire parce que le sujet m'intéresse assez énormément, étant moi même un simili artisan de l'art.
zefreidz
Brûle fils de pute, brûuuule
Légende
50 ans plus tard
le 17/05/2018 0:10
En maison de retraite, les prix des cartes va exploser
morphilou

le 17/05/2018 0:23
en 1930 la honus wagner etait valorisé a 50$ (ok 50 $ de 1930)
aujourd'hui elle depasse les 2 millions

magic est un juste un petard mouillé
Marseille, Grèce

Légende
le 17/05/2018 0:46
Citation :
en 1930 la honus wagner etait valorisé a 50$ (ok 50 $ de 1930)
aujourd'hui elle depasse les 2 millions

Oh merde, ça parle baseball sur un forum Magic, ma quête est terminée, je peux me retirer dans un grotte avec des saucissons et quelques quilles de Haut Médoc.
zefreidz
Brûle fils de pute, brûuuule
Légende
le 17/05/2018 1:20
La honus wagner.. Tu joue pas avec^^
Magic en maison de retraite au lieu du Scrabble, bim...
haut de page - Les forums de MV >> Général >> Discussion : page 1 | 2
Vous devez être identifié pour pouvoir poster sur les forums.